Les Quatre Accords Toltéques

4 accords toltèques
1 Flares 1 Flares ×

Je vais vous parler d’un livre aujourd’hui devenu culte. Ce livre propose un code de conduite très intéressant à mettre en oeuvre dans notre vie pour développer notre liberté, notre bonheur et notre amour. Les Quatre Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz se basent sur les enseignements des chamans mexicains qui ont pour origine la tradition toltèque.

Appréhender le monde sereinement

En finir avec nos croyances limitantes

Nous les développons depuis l’enfance. Nos croyances limitantes se sont peu à peu construites dans notre esprit à force de conditionnements éducatifs et culturels. Des conditionnements sur ce qui est juste ou faux, bon ou mauvais, beau ou laid, sur ce que nous devons faire, ne pas faire, être ou ne pas être. Tout ça tend à nous faire grandir avec une image fausse de nous-même et du monde qui nous entoure. En nous montrant dès l’enfance tel que ce qu’on attendait de nous, nous avons fini par ne plus nous montrer tel que nous sommes vraiment. Adulte le processus continue. Notre regard sur le monde se fait en fonction de cet apprentissage, bien souvent, à l’encontre de nous-même. Et quand nous essayons de dépasser ces croyances qui nous mènent par le bout du nez, alors nous vivons dans la peur. Au fil de notre vie, ces croyances limitantes nous privent de joie, favorisent donc la peur, et créent des souffrances et situations de mal-être.

Don Miguel Ruiz propose de passer avec soi quatre accords visant à briser nos croyances limitantes. En révélant la source de ces croyances limitantes, il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif, le  » rêve de la planète  » comme il l’appelle, qui se base sur la peur.

Quatre mantras pour être en accord avec soi

Premier accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable

La parole est omniprésente dans notre vie. Elle nous permet d’exprimer notre pensée, nos émotions, nos désirs. Le problème est que les mots que nous utilisons avec les autres sont souvent négatifs et ont tendance à dépasser notre pensée. La parole que nous entretenons avec nous même peuvent aussi avoir un effet destructeur.

Le bon ou mauvais usage que nous faisons de la parole détermine en grande partie notre qualité de vie. Avoir une parole impeccable, c’est arrêter de tenir des propos négatifs (médisances, ragots, potins…) qui nous affectent intérieurement sans même que nous en ayons conscience.

Ce premier accord nous propose d’effacer en nous toute trace de parole destructrice comme la critique, la médisance, l’intolérance, l’insulte ou encore le mensonge. En étant attentif à notre parole, nous apaisons notre esprit de toute négativité. L’idée est de semer des paroles bienveillantes et s’attarder à l’intention qu’on y met.

Deuxième accord Toltèque : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Nous avons tendance à accorder beaucoup trop d’importance à l’opinion des autres, à ce qu’il pense de nous, et à en être touchés. Pourtant nous oublions que l’opinion qu’ils expriment est le reflet de leurs croyances à eux, non les nôtres. Ils ne font que projeter leur réalité sur nous. Nous ne devrions donc pas attacher d’importance à être jugés. Pourtant nous souffrons de leurs propos car nous avons peur de ne pas être aimés, reconnus, appréciés. Même les opinions que l’on a sur nous même ne sont pas nécessairement vraies. Et en prenant les choses personnellement, on se programme à souffrir pour rien.

Miguel Ruiz donne dans son livre un exemple très concret : « Si je vous vois dans la rue et que je vous dis « Hé toi l’idiot ! », sans même vous connaitre, ce que je dis ne vous concerne pas. Cela ne regarde que moi. Si vous en faîtes une affaire personnelle, vous allez peut-être croire que vous êtes idiot. »

Ne rien prendre de ce qui m’est dit ou de ce qui m’arrive de façon personnelle. Ce que vous pensez, ce que vous ressentez, c’est votre problème pas le mien. C’est votre façon de voir le monde.

Ce deuxième accord propose de se libérer de la peur et de toutes les émotions négatives que celle-ci peut entraîner. Pour se libérer de la peur, le chemin est de se connaître et de s’aimer soi-même pour être immunisé, serein et heureux. Il s’agit aussi de se libérer de jugements sur nous-même, engendrés par des croyances qui remontes à notre jeune âge.

Troisième accord Toltèque : Ne faites pas de suppositions

Nous avons tendance à faire des suppositions à propos de tout. Je suis bien placée pour le savoir, je vous le dis !! Suppositions sur ce que les autres pensent, font… nos suppositions se transforment souvent en réalité, et c’est là où le bas blesse. Les suppositions ne sont pas la réalité !! Il faut arrêter de se faire son cinéma tout seul et d’avoir des réactions disproportionnées par rapport à ce que la réalité est vraiment. Il faut cesser de condamner des personnes pour des intentions qu’elles n’ont jamais eues, cesser d’interpréter des propos de travers, d’imaginer des scénarios délirants pour la simple est bonne raison que nous avons peur. Il faut bien se mettre dans la tête que les autres ne fonctionnent pas comme nous. Ils ne nous jugent pas aussi violemment que ce que nous le faisons avec nous-même (vérifiez vous serez surpris !).

Ce troisième accord nous propose d’arrêter de voir et d’entendre que ce que l’on veut bien voir et entendre, et de cesser de supposer que le monde voit la vie comme nous la voyons. Arrêter de faire des suppositions permet des relations et une communication saine, plus libre, et libérée de tout conflit inutile sur les intentions prêtées à l’autre. Et c’est vrai qu’au fond quand j’y pense, je réalise que beaucoup des suppositions que j’ai eues dans ma vie ont été la source de conflits soit intérieurs, soit avec les autres.

Quatrième accord Toltèque : Faites toujours de votre mieux

Faire de son mieux c’est être productif et agir parce qu’on en a envie sans attendre de récompense. Et notre « mieux » ne sera jamais le même d’une fois à une autre, selon la circonstance ou encore notre humeur. L’idée est en tout cas d’éviter de trop en faire, exit le perfectionnisme qui nous rend improductif et nous épuise, et ne pas trop peu en faire, au risque d’avoir des remords sur notre laxisme et notre manque d’implication.

Quelques soient les circonstances, faites toujours de votre mieux, ni plus, ni moins.

Faire de son mieux c’est être dans l’action. Eviter d’être dans la frustration de ne pas atteindre nos objectifs. Ce qui est souvent le cas à cause de notre trop forte tendance à procrastiner !! Faire de son mieux améliore notre motivation à agir sans s’attacher à un résultat immédiat, ce qui augmente la satisfaction par rapport à ce qui a été accompli. Cela permet aussi d’évoluer en acceptant nos limites, en estimant correctement nos capacités.

Un bon moyen pour mieux se connaitre et s’aimer

Au début de ce livre, j’étais d’abord sceptique parce que Don Miguel Ruiz s’apprêtait à avancer. Puis je me suis rendue compte au fil de ma lecture que ces quatre accords pouvaient bien être au final une méthode efficace pour mieux gérer sa vie et de façon beaucoup plus positive. Chacun peut s’approprier ces accords et les appliquer assez facilement. Bien évidemment il nécessite de beaucoup s’exercer. Comme pour tant de choses, c’est à force de pratique que l’on évolue.

Aujourd’hui ma parole sera impeccable, quoi qu’il m’arrive je n’en ferai pas une affaire personnelle, je ne ferai aucune supposition, et je ferai de mon mieux.

Ce livre m’a permis de comprendre que nous essayons en permanence de répondre aux exigences d’un monde qui n’est pas en accord avec ce que chacun est. Nous nous soumettons sans cesse aux jugements des autres, nous fixons des objectifs impossibles à réaliser, nous nous dévalorisons en étant toujours plus exigent avec soi. Appliquer ces accords nous demandent ainsi d’être plus attentifs à ce qu’il y a de bon en nous et autour de nous. Des règles qui se basent davantage sur l’amour plutôt que sur la peur comme nous avons l’habitude de le faire.

Les Quatre Accords Toltèques nous ouvre aussi les bras de la liberté. Un moyen d’explorer la vie sans peur, à s’exprimer librement sans crainte d’être jugé, à porter attention sur l’instant présent, et à vivre tout naturellement sans ne rien regretter.

Il y a tant de choses à dire sur ce livre et de nuances à apporter à ces Quatre Accords, que je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre inspirant.

Avez-vous expérimenté ces accords dans votre vie ? Racontez moi, ça m’intéresse !! :-)

1 Comment

  • Isabelle dit :

    Je viens tout juste de finir de lire ce livre. Reste à mettre en application ces principes de vie tout simples en apparence, mais qui vont très certainement demander beaucoup de travail sur soi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>