5 bonnes raisons de s’intéresser au développement personnel

developpement-personnel
0 Flares 0 Flares ×

Il me tenait à cœur de revenir sur les raisons qui font l’essence même de ce blog. Je me retrouve souvent face à des gens qui ne comprennent pas vraiment les raisons qui me motivent à m’intéresser au développement personnel et se demandent pourquoi cultiver mon bonheur est le fil rouge de ma vie.

Est ce que je suis dépressive ? profondément malheureuse ? schyzophrène ? Non vraiment pas du tout, je vous rassure. Mon intérêt pour le bonheur, et les façons de le développer, m’est tombé dessus il y a maintenant presque trois ans. J’ai un jour pris conscience que s’épanouir et donner un sens à sa vie ne tombait pas du ciel, et qu’il fallait chaque jour y travailler un peu. J’ai alors commencé à lire des livres sur le sujet. Le premier était Opération Bonheur de Gretchen Rubin.  Puis, j’ai fait le choix de m’améliorer, d’améliorer ma vision des choses, de la vie, pour voir les choses avec un prisme différent qui m’apporte plus de légèreté, d’insouciance et d’optimisme.

Entre bonheur et développement personnel mon coeur vascille

Le bonheur, vaste sujet. J’aime souvent plus parler d’épanouissement personnel et de bien-être. Développer ses capacités à être heureux n’est pas quelque chose qu’on apprend à l’école. Il existe pourtant des techniques. Et tout comme on travail un muscle, la capacité au bonheur se travaille jour après jour.

Je définirais le développement personnel comme l’art de mieux vivre, mieux se connaitre, mieux utiliser ses talents cachés, mieux comprendre les autres. En un mot, s’épanouir. Être capable de se mettre dans une posture prête à voir et accepter toutes les merveilleuses choses de sa vie, et savoir prendre du recul et affronter les moments difficiles et/ou douloureux. Le développement personnel, c’est pour moi un outil pour être heureux.

Vous voulez améliorer la qualité de votre vie, augmenter votre confiance et avoir une vie plus épanouissante ? Voilà 5 bonnes raisons qui vous donneront peut-être envie de vous pencher un peu plus sur le développement personnel.

1. Prendre conscience du pouvoir du mental

La plupart des choses qui nous arrivent dans la vie dépendent de ce qui passe dans notre tête. Le pouvoir du mental est immense. Je m’en aperçois chaque jour. Nos pensées ne cessent d’influencer notre réalité. Elles placent une sorte de filtre entre la réalité et nous mêmes, et la transforment au gré de nos croyances.

La bonne nouvelle c’est qu’on a le pouvoir de changer ces pensées. On peut travailler notre mental pour qu’il arrête de nous jouer de mauvais tours. Pour ma part, la méditation m’aide énormément pour cela. Il faut s’y mettre une bonne fois pour toute, avoir un peu de constance et de persévérance. Et je vous assure que vous vous apercevrez vite des bienfaits.

Tout ce dont j’ai besoin est déjà en moi.

2. Faire face à ses peurs et les dépasser

Le développement personnel peut aider à faire face à nos peurs. Aujourd’hui, je me dis qu’à chaque fois que j’ai peur de faire quelque chose, il faut absolument que je me force, parce que c’est justement là où je dois aller. C’est cette situation inconfortable qui va me faire évoluer, et me permettre de prendre confiance en moi et en mes capacités. Au mieux, je réussis et je suis fière de moi. Au pire, j’échoue et j’apprends de mon échec, mais je ne regrette rien.

Sortir de zone de confort, c’est ça dont il est vraiment question. Ne vous est-il jamais arrivé un jour de vous dire que vous ne vous sentiez pas assez vivant ? qu’il vous manquait un poil de « peps » dans votre vie ? C’est qu’il vous faut sortir de votre zone de confort !!

Ajoutez de la vie à votre vie !

3. Se reconnecter à soi et rayonner

L’acceptation de soi est le point de départ de toute démarche de développement personnel. Il faut apprendre à s’aimer tel que l’on est avec ses qualités et ses défauts, sans chercher à se changer mais à s’améliorer. Facile à dire, me direz-vous. Mais cela se travaille. Chaque jour doit nous permettre d’être un peu plus nous-mêmes, alignés avec ce que l’on a au fond de soi, ce qui nous fait vibrer réellement. Se reconnecter à soi, c’est en fait arrêter de s’enfermer dans la perception que l’on a de nous même, parce que cette perception est fausse. Oui vraiment ! La vision que l’on a de soi est souvent très exigeante. Ne tient qu’à nous de remplacer cette petite voix au fond de nous, qui nous démotive et nous diminue, par une autre voix qui nous donne des ailes et nous dit qu’on est capable de tout !!

Le développement personnel permet de se rendre compte que nous sommes des individus avec un potentiel exceptionnel qui n’attend qu’une chose, c’est d’être exploité. Nous sommes capables de tellement plus que ce que nous croyons. Ne tient qu’à nous de faire rayonner notre potentiel.

Est ce que la manière dont j’occupe mon temps est à la hauteur de la brillance que je veux avoir dans ma vie ?

4. Devenir acteur de sa vie

Le développement personnel nous fait prendre conscience que nous sommes pleinement responsables de notre propre vie. Ce qui m’arrive est provoqué en majeure partie par ce que je projette et par les intentions (positives ou négatives) que je donne à mes actes. JE choisis de rester dans une situation qui ne me convient pas et attendre un miracle, ou bien aller de l’avant et changer les choses.

Le développement personnel nous permet d’identifier et définir nos buts dans la vie. De nous fixer des objectifs afin d’augmenter notre potentiel. L’introspection est plus que nécessaire car il faut se poser les bonnes questions : Où j’en suis ? qu’est ce qui va bien ? qu’est ce que je veux changer ? quels sont mes besoins ? ceux qui sont comblés ? où je veux aller? qu’est ce qui m’enthousiasme ?

Je parle souvent de l’importance de donner un sens à sa vie. Cette question parait souvent farfelue pour les gens à qui j’en parle. Mais il m’est important de donner un sens aux choses que je fais, aux intentions que je donne à mes actions. Donner un sens à sa vie, c’est d’abord pour moi me fixer des objectifs à court et moyens termes. Je pense que c’est d’ailleurs la condition sine qua none pour éviter de tomber dans une forte routine, dans une morosité chronique qui finit par gangrener notre joie de vivre.

L’action n’apporte pas toujours le bonheur, sans doute, mais il n’y a pas de bonheur sans action.

5. Améliorer ses connaissances

M’intéresser au bonheur et au développement personnel m’a permis de découvrir bien des choses sur la vie, les choses, le monde. S’enrichir et apprendre me remplit tellement. J’ai découvert le potentiel de la gratitude, le bonheur de pratiquer la méditation, l’acceptation de ce qui est. J’ai aussi découvert les bienfaits de la cohérence cardiaque, de l’autosuggestion positive, le pouvoir de l’intention… Mon besoin d’approfondir ma connaissance de soi m’a poussé à aller à la rencontre de personnes expérimentées dans le domaine du développement personnel, de la méditation… Et j’y ai rencontré des personnes si inspirantes.

Il n’y a pas de méthode miracle pour être pleinement épanoui. Certains ont beaucoup plus de facilité que d’autres à être « bien-heureux ». Pour les autres, il faut travailler. Encore une fois, no pain, no gain ! Mais nous avons tous un fort potentiel bonheur qui ne cherche qu’à s’exprimer. Pour ma part, je continue d’apprendre chaque jour. Et c’est un processus continu, infini. C’est passionnant d’apprendre des choses sur soi, sur la vie, sur les autres.

Mais par où commencer me direz-vous ?!
Et bien cela fera l’objet d’un prochain article à suivre sur le blog 😉

Et vous, êtes-vous prêt à développer votre capacité à être heureux ?

2 Comments

  • carole dit :

    J’adore ton article Julie (comme toujours!). Tu as totalement raison il est tellement important de donner un sens profond à sa vie, de se découvrir pleinement….! Bravo tout l’essentiel y est écrit!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>