J’ai testé l’hypnothérapie

hypnose
0 Flares 0 Flares ×

Comme tout un chacun, j’ai moi aussi des petits problèmes enfouis depuis plusieurs années qui provoquent certains blocages. Sans trop m’étaler sur un sujet vraiment personnel pour en parler sur le blog, j’avais demandé conseil à une amie qui m’avait conseillé de tester l‘hypnothérapie. A la fois curieuse, intriguée et perplexe des résultats possibles, je me suis décidée à prendre rendez-vous avec un thérapeute du domaine renommé sur Montpellier. Je vous raconte.

Hypnose et thérapies brèves

L’hypnose thérapeutique

HypnoseOn associe souvent l’hypnose au spectacle, aux shows que l’on voit à la télé ou dans la rue. Et pour tout vous dire, avant d’avoir moi même testé, je pensais aussi que l’hypnose voulait dire endormissement et perte totale de contrôle.

L’hypnose thérapeutique dépasse tous ces clichés ! C’est une vraie discipline qui s’apprend et qui se base sur l’expérimentation d’un état particulier appelé « état modifié de conscience« , comme le rêve, la relaxation, la méditation, et qui permet d’accéder à l’inconscient. Cet état modifié de conscience est un état naturel, entre l’état de veille et de sommeil.

Là où ça devient intéressant, c’est que dans cet état, la réceptivité de notre cerveau est à son apogée. C’est donc le moment parfait pour le reprogrammer en lui suggérant des idées qui nous permettent d’évoluer dans un domaine que nous avons préalablement choisi. Par le biais de la visualisation, notre cerveau se reconditionne et va commencer à générer de nouvelles idées conscientes qui amèneront un changement de comportement.

Il existe différents types d’hypnose. Celle que j’ai expérimentée est l’hypnose dite Ericksonienne. C’est une hypnose qui sollicite la participation active du patient. Elle ressemble plus à un état de profonde relaxation dans lequel le thérapeute utilise des métaphores pour guider l’inconscient du sujet.  C’est une méthode qui est assez réputée pour notamment guérir l’angoisse et les dépendances. Et contrairement aux idées reçues, il n’y a aucune perte de conscience en état hypnotique. Seuls les mots de l’hypnotiseur font office de stimuli pour accéder à cet état de conscience modifié et augmenter le pouvoir de la suggestion.

L’hypnose thérapeutique et dite brève car elle peut résoudre de nombreux maux en quelques séances seulement. Stress, anxiété, tabagisme, problème de poids, douleurs diverses… La sensibilité des personnes à l’hypnose peut aussi différer selon les personnalités. Il faut essayer pour le savoir.

citation_hypnose

Mon expérience : un rêve en conscience

Ma séance d’hypnose a duré environ une heure. Nous avons d’abord échangé un long moment sur les raisons qui m’amenaient ici. Un échange des plus agréables d’autant plus que la voix calme de mon hypnothérapeute incitait dès les premiers instants au calme et à l’apaisement. Je me sentais en confiance.

reverieAprès cet échange, le thérapeute m’a demandé de m’installer confortablement dans le fauteuil et de me détendre en fermant les yeux. Le début m’a faisait penser à une séance de méditation guidée que je pratique déjà régulièrement. J’écoute sa voix, les yeux fermés. Il me demande de me concentrer sur ma respiration, puis sur les bruits environnements, et enfin de revenir sur sa voix. Je me sens de plus en plus calme. Consciente que mon flux de pensées ne veut pas perdre le contrôle, je commence petit à petit à être complètement détendue.

Puis il me demande de continuer à respirer. Et au fur et à mesure que je respire, mon bras droit, qui est devenu un ballon, se gonfle de plus en plus. Il devient de plus en plus léger, il s’envole. Et au fur et à mesure que je respire, les yeux fermés, je sens mon bras droit qui s’élève et reste comme en suspension dans l’air.

Ma respiration est devenue extrêmement lente, les battements de mon cœur aussi. J’ai conscience de tout ça. Conscience de tout ce qui se passe. J’ai conscience d’atteindre un état qui m’est inconnu et que je ne maîtrise pas vraiment. Mais je reste consciente. J’ai alors l’impression d’avoir comme pénétré l’intérieur de moi, mon moi profond. Comme l’impression d’être là, sans être là. Je me sens aussi sereine que dans une séance de méditation mais avec la sensation d’être plus en profondeur de moi même.

Toujours semi consciente, dans un état de demi éveil, une partie de moi continue à avoir des tas de pensées : « qu’est ce qu’il faut que je ressente ? », « est ce que c’est ça que je dois ressentir ? », « est ce que je suis vraiment hypnotisée là ? » J’ai l’impression qu’une partie de moi veut rester dans le contrôle mais l’autre s’est déjà enfouie dans les limbes de l’inconscient.

Puis il me demande d’imaginer un jardin où des gens vont et viennent et détruisent petit à petit mon jardin. Je suis de plus en plus en colère. Mais ce qui arrive est de ma faute. C’est ma responsabilité si les gens entrent et détruisent mon jardin car il n’y aucune limite de posée. Puis je décide de mettre des barrières et un portail pour protéger le jardin. Petit à petit mon jardin redevient beau, les fleurs poussent. Et alors que je visualise ce tableau, je commence à me sentir bien, tellement bien.

Continuant d’écouter sa voix, il me demande de baisser mon bras au fur et à mesure que cet état de bien être me remplit. Et comme mécaniquement, ma main se baisse pour venir enfin se poser sur l’accoudoir du fauteuil.

reveQuand je suis prête, je peux ré ouvrir les yeux mais mes yeux peinent à bouger. J’ai l’impression qu’ils sont collés. Je force un peu, ma respiration se fait plus forte et reprend son rythme habituel. Enfin, je parviens à ouvrir les yeux sans pouvoir encore vraiment bouger le reste de mon corps. J’ai l’impression de me réveiller d’un sommeil profond mais à moitié conscient. Je repense alors au film Inception que j’ai vu récemment. Un film où les protagonistes s’enfoncent de plus en plus profond dans le subsconscient.

J’ai l’impression d’être shootée. Shootée au bien être. Je sors de la consultation et marche dans la rue. Des émotions contradictoires se font ressentir au fond de moi. Comme une envie de presque pleurer et rire aux éclats en même temps. Je me sens légère. Je souris bêtement. Le sourire de la béatitude. Je ressens des frissons. J’ai la sensation de m’être perdue dans mon inconscient et j’ai adoré ça ! Je m’étire, je respire, je marche doucement, avec légèreté. J’ai l’impression de ressentir chaque partie de mon corps, d’être pleinement présente.

Je m’arrête quelques minutes, et je note ce que je ressens. Besoin de poser sur le papier cette expérience des plus intrigantes, fascinantes, déroutantes. J’habite mon corps, je suis moi, je suis responsable de ce que je suis, de ce qu’il m’arrive. Ma vie c’est ma responsabilité. Comme le sentiment d’avoir conscience de ma pleine puissance intérieure. Voilà ce qui ressors en moi.

Quelques jours après, je m’aperçois que j’arrive à lâcher prise sur certaines choses avec une extrême facilité. Cela semble tellement naturel. Toutes mes colères se sont atténuées, voir disparues… Mon hypnose y serait-elle pour quelque chose…

quote

Et vous, avez-vous testé l’hypnose ? Qu’en avez-vous pensé ?

2 Comments

  • Barbatrucs dit :

    Tel que tu la décris, ça a l’air génial l’hypnose. Je t’avoue que je n’ai jamais testé même si j’aimerai bien pour notamment essayer de vaincre mes tremblements. Je tremble de façon quasi constante quand j’ai peur, j’ai froid, je suis stressée, j’ai faim …

  • Carole dit :

    Super j’adore ton article ça donne vraiment envie d’aller au delà de la méditation (que je pratique également aussi)…merci je vais essayer de tester!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>