Rencontre avec une naturopathe

naturopathie
0 Flares 0 Flares ×

La santé et l’hygiène de vie sont des domaines qui m’ont toujours intéressés. Comprendre comment nous pouvons être en bonne santé, pourquoi nous nous sentons moins en forme certains jours, se responsabiliser face à sa santé sont des sujets qui ont constamment suscités ma curiosité.

J’ai été très rapidement attirée par la naturopathie qui voyait la santé comme un état d’harmonie à la fois physiologique, psychologique, dynamique et holistique. Une synthèse de méthode naturelle en somme au service de la santé. Après avoir fait des recherches plus profondément sur le sujet, j’ai décidé de prendre rendez-vous avec une naturopathe. Je vous en parle.

Les concepts fondamentaux en naturopathie

La naturopathie est une médecine alternative qui prône différentes méthodes naturelles de soins pour stimuler la capacité d’autoguérison de l’organisme. Elle puise son origine dans la Grèce antique avec Hippocrate.

En 1997, la naturopathie est reconnue par le Parlement européen comme une médecine non conventionnelle, puis est reconnue en 2001 par l’OMS comme une pratique de médecine traditionnelle, au même titre que la médecine chinoise et l’ayurvéda.

Selon l’OMS, « la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses immunitaires de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ». Le principe de la naturopathie est de prévenir les maladies et d’utiliser uniquement des remèdes naturels.

Elle a pour philosophie le vitalisme, la puissance naturelle propre à la vie appelée “Force vitale”, et le principe de l’humorisme, c’est-à-dire l’équilibre des humeurs biologiques. La maladie résultant de l’encrassement de ces humeurs.

En naturopathie une bonne hygiène de vie résulte en fait de trois choses :

  1. L’alimentation
  2. L’exercice physique
  3. L’état psychologique

Mon bilan de vitalité

Lorsque je suis allée voir ma naturopathe, je n’avais pas de pathologie particulière. J’avais simplement envie de me sentir plus en forme, consciente que mon énergie n’était pas au quotidien à son plus haut potentiel.

Ma naturopathe m’a permise de mieux comprendre le fonctionnement de mon organisme et m’a conseillée sur la façon d’accroître mon énergie (force vitale) grâce à des règles élémentaires d’hygiène vitale.

Une première séance en naturopathie démarre toujours par ce que l’on appelle le bilan de vitalité. Il comprend :

  • Une analyse de l’hygiène de vie du patient, son alimentation, son mode de vie, ses activités professionnelles, personnelles, sportives, habitudes alimentaires… J’avais pour ma part rempli un questionnaire au préalable pour permettre à ma naturopathe de discerner les points forts et faibles de mon hygiène de vie
  • L’observation plus en profondeur de l’état général du patient grâce à différentes techniques : examen de l’iris, prise de pouls… Ma naturopathe était également formée à la médecine égyptienne. Elle est arrivée à discerner tous les points de tensions dans mon corps en exerçant simplement des pressions sur mon poignet. J’ai cru d’abord à de la magie (!), puis elle m’a expliqué qu’elle travaillait sur les méridiens énergétiques tout comme on le fait en acupuncture.

Nous avons un peu discuté de mon mode de vie. Et elle m’a dit qu’il fallait que je relache la pression car mon corps exprimait le fait que j’étais constamment dans le contrôle. Intéressant…

Suite à toutes ces observations, elle m’a prodiguée les premiers conseils d’hygiène de vie à mettre en oeuvre pour retrouver ma pleine force vitale et permettre à mon organisme un parfait retour à l’équilibre.

L’acidose ou l’encrassement de notre organisme

L’acidose tout comme le vitalisme, l’hygienisme et le causalisme (s’intéresser à la cause et non au symptôme) fait partie des concepts fondamentaux de la naturopathie.

Le jour, l’organisme produit des acides organiques liés à notre alimentation, au stress et au surmenage.

La nuit, un processus inverse se met en place. Un processus de désacidification qui élimine, par les reins et les poumons, une part de l’acide de notre organisme.

Si l’équilibre entre le processus du jour et de la nuit se passe bien, on reste en santé. Le problème, c’est qu’à cause de notre alimentation pas toujours très saine, on va avoir tendance à développer beaucoup plus d’acides que ce que le corps n’est capable d’éliminer. C’est alors que l’organisme s’encrasse.

Langue chargée, bouton blanc sur le visage, modification du transit, transpiration forte, cheveux gras, tache blanche sur les ongles, coup de fatigue… autant d’indicateurs qui nous permettent d’identifier que notre corps nous dit « attention surcharge! ». Malheureusement, nous avons tendance à ne pas faire suffisamment attention à ces premiers signaux.

D’année en année, notre force vitale va décroître et l’encrassement de notre organisme va augmenter. C’est à ce moment là qu’on va développer des pathologies plus ou moins graves.

Revoir son hygiène de vie

Les cures de detox ou de jeûne, dont on entend souvent parler, permettent d’équilibrer ce processus d’encrassement de notre organisme. La détox fait partie de la première phase pour faire la chasse à ce qui nous dévitalise.

Intervient ensuite la phase de révitalisation où l’on règle la nutrition par rapport à ce que notre organisme a vraiment besoin. C’est le moment où on régénère notre organisme tout en comblant les carences. Puis vient la phase de stabilisation.

La naturopathie, un art de vivre

Plus qu’une médecine alternative, je pense sincèrement que la naturopathie est une vraie hygiène de vie. C’est une façon de prendre soin de sa santé en adoptant un mode de vie en accord avec son fonctionnement biologique. La naturopathie permet de donner plus de sens à son alimentation. Ce n’est pas manger pour manger, mais remplir son organisme des choses qui lui font du bien.

C’est tout simplement prendre soin de soi. Plus que de la diététique et de la nutrition, c’est aussi la mise en place de pratiques pour se relaxer, calmer le mental, se déstresser par de l’exercice physique régulier.

Notre corps, c’est notre carburant ! Il faut s’en occuper et y faire attention bien plus que ce que nous avons l’habitude de faire. Bref, je vous avoue que je suis 100% séduite par cette approche.

Pour ma part, ma naturopathe m’a préconisée une mono diète de légumes pendant une semaine. Puis arrêter ensuite pendant au minimum deux mois tout aliment à base de gluten. Un challenge que je m’apprête à relever très bientôt !! Pour le sport, je suis assez active, alors sur ce plan, il n’y aura pas de soucis. En tout cas, j’ai vraiment hâte de voir les résultats !

Quand consulter un naturopathe ?

Ma rencontre avec une naturopatheEn prévention primaire, avant qu’une maladie n’apparaisse. Le naturopathe va nous aider à mettre en place les moyens pour optimiser sa santé et éviter de tomber malade. Le point qu’il faut comprendre, c’est que la santé c’est avant tout des actions préventives. Et l’alimentation a une grande importance. Le naturopathe nous apprend à ne plus consommer des aliments qui encrassent. Favoriser l’alimentation cru ou vivante, au détriment de produits raffinés, traités (non-bio), industriels.

Vous avez envie d’être acteur de votre santé ?

Si vous aussi vous souhaitez consulter un naturopathe et faire votre bilan de vitalité, je vous conseille de le choisir sur l’annuaire proposé par l’Omnes qui a créé un label privé pour les naturopathes (professions encore non réglementée) et qui garantit le respect d’un certain nombre de critères.

Coût à prévoir pour une première séance entre 50€ et 70€ (durée d’au minimum une heure).

Alors, vous pensez quoi de cette approche ? Est ce que vous connaissiez déjà la naturopathie ?

4 Comments

  • Isabelle dit :

    Moi aussi j’ai récemment découvert la naturopathie. Mon premier rendez-vous remonte à début novembre.
    Pourquoi je suis allée consulter ?
    Parce que depuis 1 an, trop de choses n’allaient pas, petits maux ou un peu plus. Ca faisait 6 mois que j’allais 2 fois par semaine chez le kyné pour soigner des douleurs cervicales, puis une tendinite, puis des douleurs dorsales… je perdais mes cheveux par poignées et mes ongles ne valaient guère mieux… Bref, trop de choses à mon goût, et j’en avais marre de me faire soigner par bouts, car la médecine moderne est tellement spécialisée que plus personne ne te considère dans ton ensemble. Et en soignant ceci, on détraquait cela…
    Je pensais bien que tout cela avait certainement une origine commune, lié à mon mode de vie de dingue, je me suis donc tournée vers la naturopathie pour avoir une approche globale et beaucoup plus naturelle.
    Après un premier rendez-vous avec questionnaire préalable et un long entretien sur mon alimentation, mes habitudes de vie, mes antécédents, ma naturopathe m’a orientée vers un rééquilibrage acido-basique. J’ai suivi ses instructions à la lettre, pris les compléments alimentaires prescrits, modifié mon alimentation, et au bout de quelques mois, je dois dire que le résultat est très satisfaisant. Plus de douleurs dorsale, plus d’infla